La Nouvelle Tribune

Localisation des lycéennes enlevées au Nigeria : Washington n’y croit pas, Obasanjo s’en mêle

A lire

Afrique du sud : Jacob Zuma choqué des inégalités entre noirs et blancs malgré la fin de l’apartheid

Il y a pire que le terrorisme islamiste selon Bill Gates

se connecter
se connecter

L’armée nigériane a affirmé avoir localisé l’endroit où les lycéennes enlevées par Boko Haram ont été cachées. Mais Washington a émis des réserves sur l’annonce de l’armée nigériane. « Nous n'avons pas d'information indépendante venue des Etats-Unis pour corroborer les articles de presse » a déclaré la porte-parole du département d'Etat Jennifer Psaki à propos de la déclaration du maréchal Alex Badeh, qui apprenait que l’armée savait où se trouvent les 223 adolescentes. 

Dans la foulée, l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo a tenté une médiation avec des intermédiaires de Boko Haram pour obtenir la libération des lycéennes. Il a reçu ces intermédiaires de Boko Haram dans sa ferme de l'Etat d'Ogun au sud du pays. Au Nigéria, Olusegun Obasanjo demeure une personnalité politique influente. Avant lui, l’armée avait échoué dans des négociations secrètes pour parvenir à la libération des 223 filles.