La Nouvelle Tribune

Présidentielle au Malawi : sentant sa défaite, la présidente annule les élections

Espace membre

Coup de théâtre au Malawi. Sous prétexte de graves irrégularités, la présidente du Malawi, Joyce Banda,  a invalidé  samedi, l'élection présidentielle que son principal rival Peter Mutharika était en passe de remporter selon les sondages.

C’est à la radio nationale du pays que la présidente a fait la déclaration de l’invalidation du scrutin quelques heures après l’intervention de  la commission électorale qui annonçait que les dépouillements sur plus de 30% des suffrages donnent son  challenger Mutharika largement gagnant avec 42% contre 23% des voix pour elle.

Selon les partisans de Mme Banda, Peter Mutharika serait derrière les irrégularités qu’elle dénonce à savoir les bourrages d’urnes, les votent multiples et le dysfonctionnement  du système informatique de comptage des voix.

Et pourtant le président de la commission électorale, Maxon Mbendera, a assuré que malgré des problèmes dans le comptage électronique des votes, l'élection était «valide » et que le comptage se poursuivait manuellement. Aux dires de M. Mbender, Mme Banda a agi par « désespoir ».

De son côté la président dit agir conformément à la constitution du pays. «En tant que présidente, j'ai utilisé les pouvoirs que me confère la Constitution pour déclarer les élections nulles et non avenues », a-t-elle lancé annonçant qu’un nouveau scrutin se tiendra dans les 90 jours et qu'elle ne serait plus candidate pour « donner aux Malawites (une élection) libre et juste ».

Mme Banda est arrivée au pouvoir en 2012 après le décès de l’ancien président Bingu wa Mutharika, frère de son adversaire, qui a géré le pays de 2004 à 2012.