La Nouvelle Tribune

Attaques répétées en Rdc : Kinshasa réclame l’extradition du pasteur Joseph Mukungubila Mutombo

Espace membre

Accusé d’être le commanditaire de plusieurs attaques survenues en Rdc en décembre dernier, le pasteur congolais Joseph Mukungubila Mutombo refugié en Afrique du Sud, a échappé à une extradition vers son pays où il est recherché des autorités. 

Il a été interpelé à son domicile à Johannesburg ce jeudi par la police sud-africaine qui était munie d' un mandat d’Interpol pour son extradition. Heureusement pour lui, l’extradition n’a pas été approuvée au tribunal d’instance de Johannesburg où il a été relâché sous caution. Les motifs de son arrestation ne seraient pas clairs selon son avocat, Me Ashraf Essop.

Pour l’avocat, « Mukungubila ne peut être extradé pour l’instant, puisqu’il a déposé une demande d’asile en janvier dernier. » Les autorités sud-africaines jouent la carte de la prudence. Joseph Mukungubila est un opposant politique au président congolais Joseph Kabila. Cette accusation pourrait être un montage pour en finir avec un ennemi au président Kabila qui veut modifier la constitution de son pays pour s’éterniser au pouvoir. Pour l’instant le pasteur accusé d’être l’agent du diable, jouit de sa liberté, mais il devrait comparaître de nouveau le 15 juillet prochain.