La Nouvelle Tribune

Envoi de casques bleus en Centrafrique : le Conseil de sécurité donne son feu vert

A lire

USA : la promesse de Donald Trump à la communauté afro-américaine

Gambie : Yahya Jammeh et ses proches accusés d’avoir vidé les caisses de l’Etat

se connecter
se connecter

La résolution attendue depuis longtemps vient d’être votée. C’est à l’unanimité que le Conseil de sécurité des Nations-Unies a donné, ce jeudi, son feu vert pour l’envoi de casques bleus en Centrafrique. A partir de Septembre prochain on ne parlera plus de Misca. Ce sera désormais la Minusca avec un effectif d’environ 12.000 hommes. 

La tâche de la Minusca sera de veiller prioritairement à la protection des civils centrafricains. Sur le terrain, les casques bleus ont le pouvoir d’user de la force, de confisquer et de détruire les armes des milices présentes. La Minusca est aussi commise au maintien de l’ordre et dans ce cadre, elle pourra au besoin, décréter un couvre-feu ou procéder à des arrestations. Et, le commandement de la Minusca sera probablement confié à un africain. Avec cette résolution, c’est une lueur d’espoir qui renaît pour le retour de la paix en Centrafrique. Contrairement à la Misca, les soldats de la Minusca seront mieux équipés pour mettre fin au chaos qui règne dans le pays depuis plus d’un an. La transition entre la mission de l’Ua et de l’Onu se fera le 15 septembre prochain, et les soldats actuellement présents sur le terrain auront seulement à changer d’uniforme pour mieux continuer la mission.