La Nouvelle Tribune

Commémoration du génocide rwandais : la France renonce à sa participation suite aux accusations de Kagame

Espace membre

La France boude le Rwanda. Elle a décidé de ne plus prendre part à la commémoration du 20ème anniversaire du génocide rwandais après les déclarations du président Paul Kagame l’accusant d'avoir activement participé aux massacres de 1994.

Ces massacres ont provoqué la mort de 800 000 personnes, des tutsi principalement en cent jours. Le président rwandais interrogé par un journaliste de Jeune Afrique, a renouvelé ses accusations contre la France qui dit-il, a participé à l'"exécution" du génocide de 1994. Des propos choquants et inattendus pour la France qui a décidé de ne plus envoyer la ministre de la justice, Christiane Taubira.

Kagamé dit ne pas accuser la France, mais les faits historiques prouvent le contraire. Conformément à l’histoire souligne-t-il, la France a été complice et actrice. Ces déclarations fielleuses ne sont pas une première. A plusieurs reprises le président rwandais avait insisté sur le rôle joué par la France et la Belgique dans le génocide de 1994.

Pour Paris, ces nouvelles déclarations de Paul Kagmé ne vont "pas dans le sens de l'apaisement" entre les deux pays. C’est donc un nouvel incident diplomatique qui vient de naître entre Paris et Kigali. Alain Juppé, premier ministre français d’alors a appelé François Hollande à défendre l’honneur de la France.