La Nouvelle Tribune

Soudan du Sud : Obama autorise la sanction des fauteurs de trouble

Espace membre

Les auteurs d’actes de violence, d’obstruction aux efforts de paix ou d’atteintes aux droits humains seront désormais sanctionnés par les Etats-Unis. Ainsi en a décidé le président américain Barack Obama qui a autorisé par décret les administrations américaines à procéder à des gels d'avoirs et des interdictions de visas à ces personnes.

Les sanctions américaines n’épargneront personne. Que se soient parmi les rebelles ou les membres du gouvernement du sud-soudanais, toute personne fautive subira la rigueur de la maison blanche.

Les combats s’intensifient entre les camps rivaux de l’ex-premier ministre Riek Machar et du président Salva Kiir qui n’ont pas respecté le cessez-le-feu obtenu le 23 janvier à Addis Abeba, la capitale éthiopienne.

Le porte-parole de la maison blanche Jay Carney, a précisé que « les Etats-Unis ne resteront pas inactifs au moment où les responsables de l'avenir du Soudan donnent la priorité à leurs propres intérêts aux dépens de ceux de leur peuple. »

La guerre entre les deux camps rivaux a déjà fait des milliers de morts et près de 900.000 déplacés selon les récents rapports sur la situation dans le pays.