La Nouvelle Tribune

France : l'affaire des écoutes de Sarkozy s'étend aux services de renseignement

Espace membre

Visiblement l'ancien président français Nicolas Sarkozy n'a pas lésiné sur les moyens pour avoir le point de l'enquête judiciaire sur le financement de sa campagne de 2007. Le Monde nous apprend ce jeudi 03 avril que l'ancien chef d'Etat a téléphoné à deux reprises au directeur central du renseignement intérieur (Dcri), Patrick Calvar, pour se renseigner sur l'enquête menée sur un éventuel financement de sa campagne présidentielle de 2007 par la Lybie de Mouammar Kadhafi. 

Le patron du contre-espionnage français l'a déclaré aux juges d'instruction en charge du dossier, Serge Tournaire et René Grouman. Vendredi 28 mars dernier, Patrick Calvar a été écouté par ces juges d'instruction en qualité de témoin dans cette affaire de présumé financement occulte de la campagne de Sarkozy en 2007. Lors de cet interrogatoire, le dirigeant de la Dcri a confirmé aux juges d'instruction, selon Le Monde, que Nicolas Sarkozy lui avait téléphoné à deux reprises pour se renseigner sur l'enquête en cours sur le financement de sa campagne par le régime Kadhafi. Ces appels ont eu lieu respectivement en juin 2013 et janvier 2014. Appels qui ne font pas l'affaire de l'ex-président français.