La Nouvelle Tribune

Cedeao : Alassane Ouattara préconise une solution régionale contre Boko-Haram

Espace membre

Au 44ème sommet des chefs d'Etat de la Cedeao qui s’est tenu à Yamoussoukro ce vendredi, le président sortant de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao, Alassane Ouattara a prononcé un discours dans lequel il a préconisé une action commune pour contrer la furie Boko-Haram.

Le président ivoirien s’est penché sur le cas de l’organisation islamiste terroriste qu’il analyse comme un problème, un défi majeur à l’intégration sous régionale en notifiant à ses pairs : « notre marche vers plus d'intégration et de solidarité reste encore tributaire de la situation sécuritaire dans le vaste ensemble sahélo-saharien et de la réponse que nous apporterons aux menaces qui le traversent ».

Selon Alassane Ouattara, il n’y a plus de temps à perdre. « L'activisme de Boko-Haram et ses destructions nous imposent une vigilance et une solidarité plus accrues face à cette menace qui risque de compromettre nos efforts de développement » a-t-il indiqué. Face à cette urgence le président ivoirien qui doit rendre le tablier d’ici peu, a suggéré qu’avec l'appui des partenaires, les 15 Etats de la communauté doivent poursuivre la mobilisation, la mutualisation de leurs moyens pour lutter efficacement contre le terrorisme, la piraterie maritime, la cybercriminalité, le trafic de drogue et la prolifération des armes légères et de petits calibres.