La Nouvelle Tribune

Transfèrement de Charles Blé Goudé : la Cpi prend des proies faciles

Espace membre

Au lendemain du transfèrement de Charles Blé Goudé à la Cpi sur demande de la procureure Fatou Bensouda, une évidence s’impose sur la stratégie procédurale de la Cpi. 

Avec Charles Blé Goudé, la deuxième personnalité pro-Gbagbo transférée à la Cpi, il apparait que la procureure gambienne Fatou Bensouda agit comme son prédécesseur en s’attaquant aux proies faciles dans sa stratégie procédurale qui consiste à transférer d’une prison à celle de la Haye des personnes incriminées dans des actes hautement graves.

En s’occupant des personnes déjà détenues et interdites de tout contact avec les personnes à l’extérieur, donc plus à même de manipuler d’éventuelles preuves, la Cpi laisse le temps aux autres encore libres de leurs mouvements d’agir, d’influencer la conscience de ceux qui peuvent témoigner contre eux et de manipuler les preuves.

Ce qui apparaît comme une justice favorable aux vainqueurs. Dans le cas ivoirien, les auteurs de crime contre l’humanité qui sont du côté du pouvoir d’Alassane Ouattara circulent librement sans être interpellés par la Cpi qui contente l’opinion publique de déclarations sur d’éventuelles interpellations pour lesquelles on s’affaire encore.