La Nouvelle Tribune

Platini : «Il n’y a qu’une personne qui peut battre Blatter. C’est moi. »

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter

Les choses se précisent au sujet des réelles ambitions de Michel Platini sur la présidence de la Fifa. Dans un entretien qu’il a accordé à des journalistes au Kazakhstan où il s’est rendu à l’occasion du Congrès de l’Uuefa, Michel Platini n’est pas allé du dos de la cuillère pour afficher son opposition à Sepp Blatter, l’actuel président de l’instance internationale de football.

 « Il n’y a qu’une personne qui peut battre Blatter. C’est moi. », a-t-il dit tout en laissant planer un peu de doute sur sa candidature. «Il y a beaucoup de monde qui me soutient à travers le monde. Mais je n’ai pas encore décidé de me présenter ou non » confie-t-il dans ses déclarations rapportées par l’Agence de presse Reuters. Faisant allusion aux fonds d’investissement propriétaires de joueurs et aux scandales de corruption qui ternissent l’image de la Fifa, Platini a interpellé Sepp Blatter en ces termes « Monsieur le président de la FIFA, je profite de votre présence pour vous lancer un appel solennel : ayez le courage politique de vous attaquer à ce problème une bonne fois pour toutes » ajoutant qu’ à un moment donné, « il faut savoir arrêter de se cacher derrière les commissions, les sous-commissions, les études de groupes d’experts et les rapports d’universitaires. » Platini a aussi clairement dit au Président de la Fifa qu’il ne veut pas être complice des pratiques pas catholiques même s’il a actuellement le sentiment de l’être déjà.