La Nouvelle Tribune

Blocage de Twitter en Turquie : Erdogan se moque de l'avis des occidentaux quand ça l'arrange

Espace membre

"Nous allons éradiquer Twitter. Je me moque de ce que pourra dire la communauté internationale". Ainsi s'exprimait le premier ministre turc, M. Erdogan suite à la décision de son gouvernement de bloquer l'accès au réseau social Twitter dans son pays.

M. Erdogan avait été critiqué sur le réseau social après la diffusion (toujours sur le même réseau) d'enregistrements le mettant en cause dans un scandale financier. Et si il a décidé de bloquer twitter, il n'hésite pas à mettre en avant l'indépendance des décisions du pays vis-à-vis des occidentaux . 

Mais Erdogan a la mémoire courte quant il s'agit de clamer haut et fort que les occidentaux n'ont pas à s'immiscer dans les décisions d'un état souverain. Il n'avait pas hésité il n'y a pas si longtemps à critiquer la non ingérence de la communauté internationale dans la liberté plaidant les droits de l'homme. Droits qu'il semble lui même denier à son peuple au fur et à mesure que le temps passe. Mais dans cette crise, le président turc ne semble pas partager le même avis que lui. Il a déclaré être contre toute volonté de blocage unilatéral sur internet