La Nouvelle Tribune

Mondial 2014 : un rapport révèle les inquiétudes du gouvernement brésilien

Espace membre

A moins de cent jours de la prochaine coupe du monde de football, des inquiétudes subsistent au niveau des autorités du pays hôte, le Brésil. En tout cas, c'est que révèle un rapport du gouvernement brésilien dont O'Globo, l'un des plus grands journaux du pays, a pu avoir copie. 

Le document fait état des risques potentiels lors du Mondial qui va débuter en juin. Au total, six des douze villes devant accueillir des matchs sont pointées comme susceptibles de connaitre des événements pouvant pertuber la compétition. Ce sont Rio, Sao Paulo, Brasilia, Porto Alegre, Belo Horizonte et Fortaleza. Ces villes pourraient connaitre des manifestations violentes.

Des problèmes d'ordre social et politique pourraient en fait refaire surface lors du Mondial. Tant, une frange de la population comme des partis politiques de l'opposition voudraient profiter de la grande messe du football pour saboter l'image du régime Rousseff. En dépit de ces inquiétudes, à ne pas banaliser, les autorités gouvernementales mettent sur tous les plans les petits plats dans les grands pour faire du Mondial une réussite.