La Nouvelle Tribune

Procès d’opposants au Burundi : perpétuité requise contre 46 militants opposants

Espace membre

46 accusés, dont cinq femmes, tous des militants du Mouvement pour la solidarité et le développement (MSD), un parti d’opposition risquent la perpétuité au Burundi. Dans un procès qui est intenté contre les militants du Msd, le ministère public burundais a eu la main très lourde en requérant la perpétuité contre 46 d'entre eux.

Ils sont accusés de violence sur les forces de l’ordre, d’insurrection populaire . Alors qu’ils allaient manifester  contre les restrictions aux libertés civiles et politiques au Burundi, ils ont été arrêtés le 8 mars suite aux affrontements avec la police.

C’est en absence des avocats de la défense que le substitut du procureur a  fait sa réquisition. La trentaine d’avocats qui se sont constitués pour la défense des accusés ont jeté le tablier face aux cinq juges qui vont trancher. La défense a suggéré le report du procès en raison du fait que les avocats n’ont eu le temps nécessaire pour rencontrer leurs clients. Ce que la cour a rejetté, provoquant ainsi leur départ massif de la salle d’audience où sont restés l’accusation et les accusés (près de 69).

En dehors des accusés contre qui il a requis la perpétuité le substitut du procureur Anastase Habonimana a  aussi requis une peine de 15 ans de prison pour 22 autres prévenus et renvoyé deux mineurs présents parmi les accusés devant une juridiction spéciale.