La Nouvelle Tribune

Plan Sénégal Émergent : Macky Sall lance une table ronde pour mobiliser 3 000 milliards de F CFA

Espace membre

La table ronde des bailleurs devant permettre au Sénégal de mobiliser 3 000 milliards de F CFA (4,6 milliards d'euros environ) pour financer son économie et atteindre un taux de croissance d’au moins 7% à l’horizon 2018, s’est ouverte à Paris, lundi 24 février.

Convaincre les bailleurs pour les amener à  investir au Sénégal, c’est le défi que se sont lancés Macky Sall et les siens en initiant une table ronde de mobilisation de ressources. Ladite réunion,  qui s’est ouverte lundi 24 février à Paris, a pour but de récolter 3 000 milliards de F CFA (4,6 milliards d'euros environ), après un report de quatre  mois en octobre 2013. Les fonds escomptés serviront à financer le plan ambitieux  dénommé "Plan Sénégal Emergent" (Pse) dont la finalité est de relancer de l’économie sénégalaise pour passer d’un taux de croissance d'au moins 7 % à l'horizon 2018, contre 4,6 % aujourd'hui. En effet, le Pse, conçu sur la base de la Stratégie nationale de développement économique et social (le premier programme lancé par Macky Sall pour 2013-2017) doit faire du Sénégal à l’horizon 2035, un pays émergeant, selon l’ambition du Président Sénégalais. Pour les cinq premières années (2014-2018), l'exécution du PSE devrait demander environ 4 000 milliards de F CFA. C'est une partie de ce montant que Dakar compte réunir à Paris. Dans un premier temps en sollicitant des partenaires techniques et financiers (Banque mondiale, Union européenne, etc.) pour près de 1 900 milliards de F CFA.  Dans un second temps, le pays fera appel aux investisseurs privés (nationaux et internationaux) pour une somme s'élevant à un peu plus de 1 110 milliards de F CFA. Au plan interne, les atouts sur lesquels comptent Macky Sall et son équipe sont, entre autres,  l'agriculture, l'habitat social et la construction, mais aussi les mines, ainsi que les technologies de l'information et de la communication (TIC).  

Un résultat satisfaisant ... !

Au terme de la réunion, le Président Sénégalais, Macky Sall a indiqué clairement qu’il était plus que satisfait de l’engagement de la communauté, des partenaires techniques et financiers sur la validation du PSE et surtout leur engagement financier consistant, qui va au-delà de ce qui est attendu. « Les partenaires du Sénégal ont promis mobiliser en faveur du PSE quelques  5 milliards d’euros alors que celui-ci nécessite un financement  de près de 15 milliards d’euros ». Se félicite –t-il avant de déclarer qu’il n’y a pas d’inquiétude à avoir, à cet effet. Car, « … Le programme c’est à peu près 20 milliards de dollars, donc à peu près 15 milliards d’euros peut-être. Mais nous avions déjà avant de venir ici à peu près 69% de ce financement. Nous étions venus rechercher ce qui manquait »,  s’est-il réjouit.