La Nouvelle Tribune

Guinée Conakry : expansion d’un conflit entre éleveurs et chasseurs

Espace membre

On assiste à la manifestation d’un véritable désamour entre éleveurs et chasseurs en Guinée. Ce conflit qui a éclaté, près de Guékédou, depuis quelques semaines a déjà provoqué l’abattage d’un nombre considérable de bétail appartenant aux éleveurs.

Tout a commencé, lorsqu’un chasseur issu de la communauté Lélé a été pris en flagrant délit, après avoir abattu un bovin appartenant aux éleveurs. Attrapé par des éléments de la communauté des éleveurs, il a été victime d’une sanglante correction, avant d’être présenté à la Gendarmerie de Guékédou. Mais, sous prétexte de ce que nul n’a le droit de se rendre justice, le chasseur, présumé voleur, a été relâché par la gendarmerie.

Ce geste a plutôt donné des ailes aux chasseurs Lélé qui ont décidé de se venger de l’humiliation subie par leur confrère. C’est ainsi que près de 1000 bovins et caprins ont déjà été abattus, à coup de machette et de fusil. En plus de tout ceci, le conflit s’est aggravé avec l’incendie de certaines habitations. Ce n’est pas la première fois qu’on assiste à un conflit du genre entre chasseurs et éleveurs en Guinée. Déjà en 2011, plus de 3000 bœufs ont été abattus lors d’un conflit similaire qui a éclaté dans les régions de Lola et Beyla.