La Nouvelle Tribune

Promulgation de la loi anti-gay en Ouganda : Obama un os dans la gorge de Museveni

Espace membre

La promulgation de la loi anti-gay approuvée par le parlement Ougandais, constitue une pomme de discorde entre le président Yoweri Museveni et son homologue américain Barack Obama. La promulgation d’une telle loi par le président Ougandais pourrait faire perdre à son pays l’aide des Etats-Unis qui s’élève à plus de 265 millions de dollars.

Telle une épée de Damoclès, cette menace de l’administration Obama plane sur la tête de l’Ouganda. Barack Obama a clairement déclaré, à travers un communiqué, que la mise en vigueur de la loi contre l’homosexualité déstabiliserait la précieuse relation des Etats-Unis avec l’Ouganda. Le président américain estime que la promulgation de cette loi serait non seulement un pas en arrière pour l’Ouganda, mais aussi une violation de l’engagement pris par le pays de veiller au respect des droits des citoyens. La loi remise en cause prévoit de punir les homosexuels de peines de prison allant jusqu'à 14 ans et l’emprisonnement à perpétuité. Barack Obama a également regretté l’accroissement des violences et autres persécutions contre la communauté lesbienne-gay-bi-trans (LGBT) de la Russie et du Nigeria. Il faut noter que sur les 54 Etats du continent africain, 38 sont déjà hostiles à l’homosexualité.