La Nouvelle Tribune

Front commun de l’opposition ivoirienne: l’initiative du FPI a du plomb dans l’aile

Espace membre

L’initiative du Front populaire ivoirien (FPI) qui consiste à rassembler l’opposition en un front commun, a du plomb dans l’aile. La signature de son acte de création prévu pour ce jeudi 13 février n’a pu se tenir.

Il va falloir attendre encore une semaine pour voir cette formalité devenir une réalité. Mais en attendant, 05 formations politiques sur les 14 annoncées, dans cette coalition de l’opposition, ne confirment pas encore leur adhésion à la cause. L’objectif de la mise en place de cette coalition est de se présenter en bloc unique contre le régime en place lors des prochaines joutes électorales. Mais pour l’instant cinq partis attendus dans ce creuset déclinent pour l’instant l’offre du FPI.

Ces formations politiques qui alimentent le suspens n’arrivent surtout pas à comprendre la volte face subite du parti de Laurent Gbagbo. En effet, le FPI, depuis près de deux ans a refusé de participer au Cadre permanent du dialogue (CPD), tout en restant seul face au pouvoir. Qu’est ce qui peut donc expliquer ce changement subit de stratégie ? Difficile de répondre à cette interrogation. Tout ce qui est sûr pour l’instant, c’est que les tractations vont se poursuivre en attendant la mise sur pied officielle de cette coalition qui pourra voir le jour d’ici une semaine.