La Nouvelle Tribune

Loi condamnant l'homosexualité : le Nigéria persiste et signe

Espace membre

Attaqué par les britanniques et les USA à propos de la loi condamnant l'homosexualité promulguée récemment par le président Goodluck Jonathan, le Nigéria a tenu à répondre de manière claire et formelle. Ce fut chose faite lors de la 22ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine.

Madame Viola Onwuliri, ministre intérimaire des affaires étrangères en Ethiopie a répondu en personne aux attaques. Pour elle l'occident joue un double jeu quand il s'agit de la défense de la démocratie : « ce qui s'est passé au Nigeria, c'est la démocratie en action et ce sera vraiment malheureux que les gens qui prônent la démocratie souhaitent que nous allions contre la démocratie quand ils constatent les réalisations de la démocratie »; mettant ainsi l'accent sur le fait que cette loi a bien été votée par des représentants du peuple et non par un pouvoir autoproclamé. 

Loi condamnant l'homosexualité : le président nigérian se met les occidentaux à dos

« l'Assemblée Nationale a pris la décision, l'Assemblée Nationale est le reflet de la démocratie au Nigeria, les députés sont les représentants du peuple, ils ont le mandat du peuple et ils ont parlé » a t-elle complété. Difficile de trouver un argumentaire plus légal contre cette loi. 

Lire les principaux éléments de la loi