La Nouvelle Tribune

Edward Snowden proposé au Prix Nobel de la paix

Espace membre

On lui doit la réforme (quoique cosmétique) annoncée du programme de surveillance de l'agence de sécurité américaine (Nsa). Et pour cela, Edward Snowden a été proposé au prix Nobel de la paix. L'ancien informaticien de la Nsa a été proposé ce mercredi 29 janvier par deux parlementaires norvégiens que sont Bard Vegar Solhjell, membre du parti socialiste de gauche et ancien ministre de l'Education puis de l'Environnement et Snorre Valen, membre du même parti.

Cette proposition vient après celle faite en juillet 2013 par Stefan Svallfors, un professeur de sociologie suédois. Refugié en Russie depuis juin, Edward Snowden avait fait des révélations fracassantes sur les méthodes d'espionnage de la Nsa. C'est d'ailleurs sur cela que misent les deux parlementaires norvégiens. Selon Vegar Solhjell savoir est une condition fondamentale de paix. Et " Snowden a contribué à ce que les gens sachent ce qui se passe et à stimuler le débat public sur la confiance dans l'Etat de droit (...) Une condition fondamentale de la paix ". Ainsi, dans leur lettre au Comité Nobel, Bard Vegar Solhjell et Snorre Valen mettent l'accent sur la volonté d'exposer " la nature et les prouesses technologiques de la surveillance moderne " dont a fait preuve Snowden. Avec à la clé un " militantisme " qui a " entrainé le retour de la confiance et la transparence comme principe fondateurs des politiques mondiales de sécurité." Mais un bémol : ces " avocats " norvégiens de Snowden ne soutiennent pas toutes ses actions.