La Nouvelle Tribune

Egypte : l'ex-président Morsi jugé pour espionnage en février

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter

L'ancien président égyptien, Mohammed Morsi sera jugé le 16 février sur les accusations d'espionnage d'après l'agence de presse Mena. Lui et ses co-accusés, Mohamed Badei, guide suprême des frères musulmans, et ses collaborateurs (Khairat al-Shater et Mahmoud Ezzat) et plusieurs autres éléments proches du mouvement islamiste seraient en contact avec le hamas palestinien pour commettre des attentats terroristes en Egypte.

Accusés de collaborer avec des groupes étrangers en général en vue de déstabiliser le pouvoir militaire en place, le mouvement des frères musulmans a été littéralement décapité suite à l'arrestation de ses leaders. Mohammed Morsi qui a été renversé par le pouvoir militaire suite à un soulèvement populaire spontané est également accusé d'avoir incité à la violence contre les manifestants réunis autour du palais présidentiel alors qu'il était au pouvoir et d'avoir également insulté la magistrature et tenté de s'évader de prison.