La Nouvelle Tribune

Scandales Nsa : Edward Snowden dément être au service de la Russie

Espace membre

Edward Snowden, l’ex consultant de l’agence nationale de sécurité américaine (Nsa) parle une fois encore. Pas pour faire d’autres révélations, mais apporter un démenti. L’homme qui est à l’origine des révélations sur le programme de surveillance de la Nsa l’a fait à travers un entretien accordé au magazine américain « The New Yorker ».

Dans cet entretien, Snowden balaie les accusations d’espionnage pour le compte de la Russie portées contre lui par des responsables américains. Mike Rogers, le président de la Commission du Renseignement de la Chambre des représentants a déclaré dimanche dernier sur CBS que la réponse à des questions « intéressantes » conduirait « certainement » à croire que les Russes ont eu, au moins en partie, quelque chose à voir avec les révélations de Snowden. Tout « depuis la manière dont il a préparé sa fuite, son itinéraire, jusqu’à la façon dont il a abouti rapidement à Moscou » suscite des interrogations selon Mike Rogers. « Je pense qu’il a été aidé par d’autres », a renchéri sur ABC Michael McCaul, président de la Commission sur la sécurité intérieur de la Chambre des représentants. Lui, refuse de croire que « Snowden se soit réveillé un matin avec les moyens de faire tout ça tout seul. » « Je ne faisais que transiter par la Russie. Je devais continuer mon voyage en faisant escale à la Havane mais le département d’Etat a décidé qu’il me voulait à Moscou et ils ont annulé mon passeport », a réagi l’ancien informaticien de la Nsa. Qui martèle avoir agi « seul, avec l’aide de personne, encore moins d’un gouvernement » étranger.