La Nouvelle Tribune

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara tient au retour des militaires exilés

Espace membre

Le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara reste attaché au retour dans leur pays des exilés de la crise postélectorale qui a déchirée la côte d’Ivoire entre 2010 et 2011. Mais il semble nourrir un intérêt particulier pour le retour des militaires exilés.

Entre octobre et novembre 2013, le gouvernement ivoirien a déjà lancé par deux fois, un appel à l’endroit des militaires ivoiriens exilés. Cet appel invitait ceux-ci à rentrer au pays. C’était également un appel assorti d’un ultimatum. Une injonction qui menaçait de radier les soldats qui ne seraient pas de retour en Côte d’Ivoire avant la date du 30 novembre 2013. Mais très tôt, cet ultimatum appuyé de menaces de radiation sera écarté par le gouvernement, car très peu de militaires sont rentrés.

Le retour des exilés étant une priorité du gouvernement ivoirien, pour l’année 2014, le ministre de la défense n’a pas tardé à revenir sur la question. Il y a une semaine environ, Paul Koffi Koffi dans une déclaration a fait savoir qu’il n’y aura ni poursuites judiciaires, ni sanctions au niveau de la hiérarchie militaire, contre les soldats qui vont se décider à regagner le bercail. Il a également formulé la promesse selon laquelle ceux qui étaient déjà rentrés au pays allaient être payés, dès fin janvier. Selon une statistique, près de 150 militaires ivoiriens seraient encore en exil à la date d’aujourd’hui.