La Nouvelle Tribune

Rwanda : Le gouvernement dément son implication dans l’assassinat de Patrick Karageya

Espace membre

L’enquête ouverte dans le cadre de l’assassinat de l’opposant Patrick Karegeya suit son court. L’ancien chef des renseignements extérieurs du Rwanda, on se souvient, a été retrouvé mort dans un hôtel, à Johannesburg, en Afrique du Sud. Le lendemain même de la découverte du corps, son parti le RNC avait indexé le régime de Paul Kagamé, l’accusant d’en être à la base.

Mais, les autorités rwandaises ont, il ya quelques heures, démenti toute implication. Au cours d’une conférence de presse qu’il a organisé en Afrique du Sud Vincent Karega, l’ambassadeur rwandais, a démenti toute implication de son gouvernement dans cette affaire. Il a par ailleurs accusé les proches de Patrick Karegeya d’instrumentaliser sa mort à des fins plutôt politiques.

Louise Mushikiwabo, la ministre rwandaise des Affaires étrangères, qui était également présente à cette conférence de presse, n’a pas manqué de placer quelques mots. D’après l’une de nos sources, à la question d'un journaliste lui demandant sa réaction après la mort de Karageya, elle a laissé entendre : « cet homme était un ennemi auto-déclaré de mon gouvernement et de mon pays. Vous attendez-vous à de la pitié? ».

Rwanda : Paul Kagamé mis en cause dans l’assassinat de l’opposant Patrick Karegeya