La Nouvelle Tribune

Centrafrique : le gouvernement décline le remplacement de la Misca par des casques bleus

Espace membre

Une réunion des membres du groupe international de contact sur la Centrafrique s’est déroulée ce samedi 28 décembre, à Bangui. C’était une occasion pour ce groupe de réitérer sa confiance à la Misca. Le premier ministre centrafricain, qui était présent à cette rencontre, a jugé incongrues, toutes les discussions qui portent actuellement sur une éventuelle substitution de la force africaine par une mission onusienne.

En effet, le président français, François Hollande, a le vendredi dernier a demandé à l’ONU de s’engager plus en Centrafrique. Une demande qui a rencontré la faveur des Nations Unies. Ces derniers avaient déjà commencé à étudier quels contingents de casques bleus, il faudra envoyer sur place.

Ces dispositions ne rencontrent pas l’adhésion de la Misca et de ses partenaires, à en croire les positions des uns et des autres au cours de la réunion des acteurs du groupe international de contact sur la Centrafrique.

Le premier ministre centrafricain, Nicolas Tiangaye, estime qu’il faut laisser à la Misca le temps de faire ses preuves. Aussi, a-t-il souligné que la Centrafrique a un devoir de gratitude envers tous les contingents.

Il faut noter que la Misca qui est en place à Bangui depuis près de 10 jours a déjà perdu une dizaine d’hommes.