La Nouvelle Tribune

Guinée-Bissau : le ministre de l’intérieur impliqué dans une affaire de trafic d’êtres humains

Espace membre

En Guinée-Bissau, le procureur général, Maître Abdu Mané, a donné l’ordre d’arrêter Antonio Suka Tchama, le ministre de l’intérieur. Ce dernier est accusé d’avoir demandé, par la force, l’embarquement de 74 syriens avec de faux passeports à bord d’un vol de la compagnie aérienne portugaise.

Après avoir entendu pendant des heures, mercredi 25 décembre dernier, le ministre de l’intérieur, à propos de son implication dans cette affaire, le procureur s’est inspiré d’un rapport produit par une commission d’enquête installée, pour faire la lumière sur le dossier. Une affaire qualifiée de trafic d’êtres humains.

Le rapport de la commission d’enquête, cite le ministre Tchama comme le présumé auteur de l’embarquement forcé des syriens. C’est donc en se basant sur ce rapport que le procureur général, Maître Abdu Mané, a ordonné l’arrestation du ministre. Mais le directeur de la police judiciaire, Armando Namontche, qui devait exécuter le mandat d’arrêt a refusé de le faire. Et pour cause, le ministre de l’intérieur est un officier supérieur de l’armée, et il jouit de ce fait du soutien de ses confrères en uniforme.