La Nouvelle Tribune

Centrafrique : la Misca tue un manifestant

Espace membre

Après la mort de trois anciens séléka tués par des soldats français, des soldats tchadiens de Misca (la force africaine en Centrafrique) ont tué un manifestant ce lundi. Plusieurs membres de confession chrétienne manifestaient pour demander le départ du président Djotodia après que des musulmans se soient mobilisés pour réclamer le départ des forces françaises après cette bévue militaire qui a coûté la vie à trois ex-Séléka d’un quartier favorable au président Djotodia.

Les manifestants chrétiens qui se sont rendus par centaines près de l'aéroport de la capitale centrafricaine, ont reçu la visite surprise des forces tchadiennes de la Misca qui se sont dirigées vers eux avec des tirs. Résultat, un manifestant tué et d’autres personnes blessées. L’armée tchadienne est décriée par les centrafricains qui les traitent de mercenaires venus les tuer. Les autorités tchadiennes avaient, au regard de l’hostilité des Centrafricains à leur soldats, décidé de rapatrier leurs ressortissants en détresse vivant en Centrafrique.