La Nouvelle Tribune

Centrafrique : plusieurs morts dans des fusillades

Espace membre

La milice d’auto défense anti-Balaka continue de surfer sur Bangui malgré la présence des forces de la Misca et l’opération Sangaris. Dans l’après-midi de ce jeudi, ils ont accroché un convoi mixte de police et de gendarmerie, renforcé par des soldats de la force africaine, Misca.

Les échanges de tirs entre ces deux forces antagonistes ont, selon des témoins, faits plusieurs morts dans le quartier de Gobongo, au nord de Bangui. Le groupe d’assaillants anti-Balaka aux dires des populations est constitué d’anciens membres de la Séléka déguisés en forces légales de sécurité. En renfort aux forces régulières prises à partie, les soldats de l’opération Sangaris se sont déployés sur les lieux et un hélicoptère de surveillance qui survolait le ciel au dessus du théâtre des attaques. Arrivée en Centrafrique ce jeudi, l'ambassadrice américaine à l'Onu, Samantha Power a déclaré que « les responsables des atrocités interreligieuses en Centrafrique "devront rendre des comptes" ». Face à la résurgence des atrocités à Bangui, les Etats-Unis ont décidé de voler au secours des populations meurtries. «Obama m'a demandé de venir en Centrafrique pour montrer aux Centrafricains que l'Amérique se soucie de ce qui se passe ici.

Les Etats-Unis sont bien conscients des souffrances endurées ces dernières semaines » a indiqué Mme Power accompagnée de la secrétaire d'Etat adjointe Linda Thomas-Greenfield. Elle a eu de sérieux échanges avec le premier ministre Tiangaye qui se dit confiant de ce que les américains apporteront leur soutien à la Centrafrique par l’entremise de la Misca et aussi par de l'aide humanitaire.