La Nouvelle Tribune

Législatives au Mali : le RPM de IBK arrive largement en tête

Espace membre

Les résultats provisoires du second tour des élections législatives au Mali, organisé le dimanche 15 décembre dernier, sont déjà connus depuis ce mardi soir. Sous réserve de confirmation par la Cour constitutionnelle, c’est le Rassemblement pour le Mali (RPM), parti au pouvoir, qui remporte le plus grand nombre de siège, soit 60 sur les 147 que compte le parlement malien.

Le RPM d’Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) mène donc la course en tête et confirme de ce fait sa légitimité à la tête du pays. En revanche, aucune formation politique n’obtient à lui toute seule la majorité absolue des sièges. Néanmoins, le président IBK pourrait compter sur ses alliés politiques de la mouvance présidentielle pour atteindre cette majorité absolue. En effet, si les partis ou alliances de partis, tels que l’ADEMA, l’ASMA, la CDS et le MPR, confirment leur soutien au chef de l’Etat malien, celui-ci pourrait se retrouver au parlement avec une majorité confortable de 115 sièges. De quoi exécuter largement son programme d’action. On peut également noter que l’Union pour la République et la démocratie (URD) de Soumaïla Cissé, challenger de IBK au second tour de l’élection présidentielle d’août dernier, a pu remporter 17 sièges. D’après les chiffres publiés par le ministère de l'Administration territoriale, le taux de participation national, à ce second tour des législatives, s’élève à 37,2%. Un taux plus faible que celui obtenu lors du premier tour de ce vote et qui était estimé à 38,6%.