La Nouvelle Tribune

Terrorisme en Tunisie : Alger accuse le Maroc

Espace membre

« L’Algérie détient des preuves irréfutables de ces filières –de drogue-  et la connexion entre les narcotrafiquants, les terroristes et les trafiquants d’armes ». C’est une déclaration du Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, qui attribue la responsabilité des actes terroristes qui ont cours en Tunisie au Maroc.

Il a fait cette déclaration rapportée par le quotidien algérien Le Temps, dans un contexte d’apaisement où des universitaires algériens et marocains ont lancé une pétition visant à dégeler la tension entre les autorités tunisiennes et marocaines. Au regard du caractère fielleux de cette déclaration, l’on se demande à quelle fin le premier s’est-il permis cette indiscrétion.  Déjà, les 06 et 07 décembre dernier, il a, selon le quotidien Yabiladi affirmé que son pays « fait face à un terrorisme international mené par des Etats ayant des connexions avec le trafic de drogue ». Cette dernière déclaration, est sans doute de la poudre jetée au feu, aux yeux de plusieurs observateurs.