La Nouvelle Tribune

Rwanda : 15 ans de prison pour l’opposante Victoire Ingabire

Espace membre

Dans son verdict dans le procès intenté contre l’opposante rwandaise, Victoire Ingabire accusée de «conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre »et de «minimisation du génocide» de 1994, la cour suprême de Kigali a crucifié l’opposante rwandaise.

En appel, la cour a infligé 15 ans de prison ferme à Victoire Ingabire. L’opposante rwandaise avait été condamnée en première instance à 8 ans de prison. A l’époque, plusieurs chefs d’accusation dont «conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre », «minimisation du génocide » de 1994, « mise en place d'un groupe armé » et « propagation de rumeurs dans l'intention d'inciter le public à la violence », étaient portés contre elle. La cour qui avait estimé qu’il n’y avait pas suffisamment d’éléments pour prouver sa culpabilité pour les deux derniers chefs d’accusation s’est ravisée vendredi. Et en appel, le parquet a alors requis 25 ans de prison pour l’opposante Hutu âgée de 45 ans et détenue depuis 2010 où elle est revenue dans son pays pour se présenter aux élections. Pendant que les avocats qui ont requis contre elle se félicitent du verdict, en sortant du tribunal, Tv5 rapporte que Mme Ingabire s’est adressée à ses partisans en ces termes « Il ne faut pas avoir peur, on continue notre lutte. Le temps et l'histoire sont de notre côté (...) donc ne vous découragez pas on continue la lutte ». Pour Boniface Twagirimana, vice-président des Forces démocratiques unifiées (FDU), parti dirigé par Mme Ingabire, le verdict rendu par la cour n'est pas étonnant. Plusieurs membres du parti de Mme Ingabire sont en prison mais cela affirme le vice-président ne va émousser leur ardeur. «Nous n'allons pas abandonner le combat », a-t-il martelé.