La Nouvelle Tribune

Elections en Mauritanie : l’opposition rejette les résultats des scrutins

Espace membre

Les résultats des élections législatives et municipales du 23 novembres dernier, annoncés hier par la CENI, en Mauritanie, sont rejetés par l’opposition. Selon les chiffres annoncés par la commission électorale, c’est le parti UPR du président Ould Abdel Aziz qui vient largement en tête, aussi bien pour les législatives, que pour les municipales.

Ils sont au total 10 partis de l’opposition à ne pas reconnaître les résultats publiés par la CENI. Il s’agit des mêmes partis, réunis au sein de la Coordination de l’opposition démocratique (COD), qui ont boycottés les élections, en refusant d’y participer. Ils ont estimés que prendre part à ces élections, serait une façon de légitimer la fraude. Et dénonçant la fraude, les formations politiques de la COD ont tout simplement pris la décision de rejeter les résultats. Le principal parti de l’opposition, Rassemblement des forces démocratiques (RFD), membre de la COD, à travers son président Ahmed Ould Daddah, croit savoir qu’il n’y a aucune perspective d’avenir dans les résultats de ces élections, dans le contexte de crise que connaît actuellement la Mauritanie. Une crise due notamment au blocage politique. Le RFD reste tout de même ouvert au dialogue.