La Nouvelle Tribune

Centrafrique : vers l’envoi d’une mission de paix de plus de 6000 hommes

Espace membre

L’Organisation des Nations Unies (ONU) juge désormais utile l’envoi d’une mission de maintien de la paix en Centrafrique. Dans un rapport qu’il a publié, son secrétaire Général Ban ki-moon a expliqué que l’Etat centrafricain ne dispose pas des capacités nécessaires pour assurer la sécurité de l’Etat et de sa population.

D’après le Secrétaire général des Nations unies, la Centrafrique n’a pas les moyens de maintenir la paix et la sécurité sur son territoire, sans un soutien international. C’est en cela que l’institution internationale prévoit le déploiement de casques bleus. Entre 6000 et 9000 hommes. Malgré sa volonté d’intervention en Centrafrique, l’ONU doit faire face à l’exclusivité de l’Union africaine. En effet, les dirigeants africains désirent d’abord essayer par leurs propres moyens le règlement des conflits en Afrique. Même si dans son rapport, Ban Ki-moon note que la force africaine dénommée la Misca, présente assez de faiblesses, elle accède néanmoins à la requête de l’Union africaine. Ainsi donc la force africaine va déployer près de 3600 soldats, sous mandat de l’ONU, à partir du 19 décembre 2013. Ce n’est qu’après cela que les casques bleus pourront être autorisés à intervenir, si la situation ne connaît pas une amélioration, sur une période de six mois.