La Nouvelle Tribune

Cameroun : Georges Vandenbeusch, un prêtre français enlevé par Boko Haram

Espace membre

Le prêtre français Georges Vandenbeusch parti au Cameroun parti en 2011 pour 3 ans au Cameroun a été enlevé dans la nuit de mercredi à jeudi par des éléments identifiés comme membres de la secte islamique Boko Haram, récemment classée par les USA sur la liste des organisations terroristes. L'enlèvement a eu lieu dans un monastère proche de la frontière nigériane dans l'extrême nord du Cameroun.

Le paiement probable d'une rançon qui a conduit à la libération des otages français du Niger attire t-il d'autres islamistes du reste du monde? On peut bien être amené à y croire. Mais l'enlèvement d'un prêtre pourrait être doublement symbolique pour les islamistes de Boko Haram. Il s'agit d'abord de la prise d'un otage français, donc d'une opération qui sera suffisamment médiatisée, mais aussi d'un catholique, l'une des principales religions contre lesquelles luttent la plupart des islamistes. Boko Haram qui signifie "l'éducation occidentale est un péché" veut imposer un état islamique au Nigéria. Il faut également rappeler que le gouvernement nigérian a durci sa politique contre le mouvement islamiste cette année en menant plusieurs raids consécutifs contre les bases de ces hommes. La recherche d'une rançon pouvant alimenter les finances de Boko Haram n'est pas à exclure. 

"C'est une localité très dangereuse où le prêtre s'occupait de la paroisse de Nguetchewe, près de Koza, Le commando, une dizaine de personnes, s'exprimait en anglais et de l'argent aurait aussi été volé chez des voisins" d'après le correspondant de l'Agence France presse au Cameroun.