La Nouvelle Tribune

CPI : Uhuru Kenyatta réclame un report de son procès

Espace membre

C’est le 12 novembre prochain que débute à la Haye, devant la Cour pénale internationale (CPI), le procès du président kényan, Uhuru Kenyatta. Mais à quelques jours de l’ouverture des audiences, celui-ci réclame un report pour au moins trois mois. 

La requête a été formulée par les avocats du président Kenyatta. Un report pour la date du 12 février prochain. Comme argument, ils se fondent sur l’attaque du centre commercial Wesgate, de septembre 2013, à Naïrobi. D’après, les avocats de la défense, Uhuru Kenyatta et le Kenya, constituent des pions essentiels dans la lutte qui se mène contre le groupe de terroriste ayant mené l’attaque ; et donc ne sauraient faire l’objet pour l’instant d’une poursuite.

Pour le conseil du président Kényan, les juges de la CPI doivent également prendre le temps d’examiner la dernière requête de leur client. Une requête formulée en début du mois d’octobre, dans laquelle le président Kenyatta réclamait l’abandon total des poursuites engagées à son encontre. Le chef de l’Etat Kenyan est accusé d’être impliqué dans des violences occasionnées par les contestations post-électorales de 2007. Des violences qui ont fait plus de 1000 morts.