La Nouvelle Tribune

Le Japon veut une société dans laquelle toutes les femmes «brillent»

Espace membre

Le Japon veut faire de l’autonomisation des femmes et la parité une de ses priorités. L’intention du pays est d’améliorer sa coopération avec la communauté internationale, et son assistance aux pays sous-développés dans ce domaine. A la dernière Assemblée générale des Nations Unies, Shinzo Abe, le Premier ministre du Japon, a annoncé l’intention de son pays d’améliorer sa coopération avec la communauté internationale, et son assistance aux pays sous-développés dans ce domaine.

Le Premier ministre nippon a ajouté que cela fait partie des efforts de son pays dans le relèvement des actuels défis, au plan mondial. Mieux, l’objectif du pays est de réaliser une synergie entre ses actions, à l’interne, et ses engagements sur le plan international. Il s’agit d’une initiative à travers laquelle le Pays du Soleil Levant voudrait œuvrer à l’avènement d’une société où toutes les femmes «brillent».  

En effet, le pouvoir des femmes est un grand potentiel, si non le plus grand, dans la société japonaise. Mais, le constat est que ce potentiel est sous-exploité. Convaincu donc qu’il est essentiel de créer un environnement où les femmes peuvent «briller» de tout leur potentiel, les actuelles autorités japonaises ont décidé d’inverser cette tendance.  La promotion du rôle actif de la femme dans la société, est d’ailleurs inscrite en troisième position des «Abenomics». Les Abenomics se réfèrent à la politique économique prônée par le Premier ministre Shinzo Abe.

Cette initiative nippone pour l’avènement d’une société où toutes les femmes «brillent», se focalise sur trois axes prioritaires. Ce sont notamment la facilitation de l’autonomisation du rôle actif des femmes, le renforcement des efforts du Japon dans le domaine de la santé des femmes, et le soutien à la participation des femmes et la protection de leurs droits dans les domaines de la paix et de la sécurité.

Il faut rappeler que le Japon apporte déjà son assistance aux pays en voie de développement dans les domaines de l’autonomisation des femmes et la promotion de la parité. Le pays va donc poursuivre ses efforts, et promouvoir la coopération avec la Société Civile, les Ongs et les groupes d’affaires.