La Nouvelle Tribune

Législatives en Guinée Conakry: le parti au pouvoir en tête, l’opposition conteste

Espace membre

On connaît depuis ce samedi 19 octobre 2013, les résultats des élections législatives du 28 septembre dernier. C’est le Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) qui vient en tête enraflant 53 sièges sur les 114 que compte le parlement.

Des chiffres contestés par l’opposition qui exige l’annulation du scrutin. Les résultats provisoires des législatives ont été annoncés par la CENI dans la nuit du vendredi au samedi. Le RPG, parti au pouvoir, vient en tête avec 53 sièges. Il est suivi de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), de Cellou Dalein Diallo, qui arrache 37 sièges ; et de l’Union des Forces Républicaines (UFR), de Sidya Touré qui obtient 10 sièges.

Si ce résultat ne permet pas au RPG de s’assurer une majorité absolue à lui tout seul, le parti pourra néanmoins compter sur certains de ses alliés pour obtenir les 58 sièges requis pour s’arroger une majorité absolue. L’UFDG, pour sa part confirme son statut de deuxième force politique de la Guinée, et de chef de file de l’opposition. Il pourra compter sur les autres formations de l’opposition, comme l’UFR et lePEDN de Lansana Kouyaté pour pouvoir faire face à la majorité du RPG qui n’est pas du tout écrasante.

Malgré sa performance, l’opposition ne démord pas. Elle continue de dénoncer des fraudes massives qui seraient survenus lors du scrutin et exige son annulation pure et simple. Les leaders de cette opposition se sont retrouvés ce samedi 19 octobre, pour analyser les résultats. A l’issue de cette rencontre, ils ont réitérer leur demande d’annulation du scrutin. Ils ont promis déposer devant la Cour suprême des recours appuyés de preuves de fraudes massives. Mais l’opposition menace d’appeler ses militants à manifester si leurs requêtes ne sont pas prises en compte. Pendant ce temps, du côté du parti au pouvoir on pense que ce n’est pas très sérieux de demander l’annulation d’un scrutin qui a mobilisé près de trois millions de guinéens.