La Nouvelle Tribune

Cpi : Kenyatta obtient le droit d’absence à certaines audiences

Espace membre

Veni vidi vici. Les chefs d’Etats frondeurs de l’Union africaine peuvent s’estimer heureux. Le président kényan Uhuru Kenyatta poursuivi par la Cpi pour crimes contre l’humanité a obtenu de la Cour pénale internationale une autorisation d’absence à certaines audiences.

L’annonce a été faite vendredi par l’instance judiciaire internationale qui a aussi précisé la motivation de cette décision renversante. Selon le communiqué, en raison des exigences de sa fonction de président de la république, Uhuru Kenyatta ne pourra pas être disponible à plein temps et est à cet effet autorisé à ne pas assister à l'ensemble des audiences de son procès. Toutefois Il doit impérativement être présent à l’ouverture de son procès pour crimes contre l'humanité, le 12 novembre, de même qu’à la fin au moment du prononcé du jugement. Des conditions atténuantes qui certainement vont calmer la colère de certains présidents africains qui depuis peu s’en prenaient vertement à la Cpi pour le traitement qu’elle inflige aux dirigeants africains. Néanmoins une mise en garde ferme est adressée au président kényan: La Cpi a indiqué que toute violation par Uhuru Kenyatta, de l'une de ces conditions est susceptible d’entraîner l'émission d'un mandat d'arrêt contre lui.