La Nouvelle Tribune

CPI : la libération de Laurent Gbagbo se précise

Espace membre

L’audience qui s’est penché, ce mercredi 09 Octobre à la Haye, sur la mise en liberté provisoire de l’ex-chef d’Etat ivoirien Laurent Gagbo, n’a pas livré un verdict.

S’il ressort de cette séance à la Cour pénale internationale (CPI), que la décision sera prise dans « quelques jours », on ne manque plus néanmoins d’éléments pour croire que l’on s’achemine progressivement vers une libération de « Woody », comme l’affectionnent ses partisans. C’est en l’absence de Laurent Gbagbo que s’est ouverte l’audience hier à la CPI. Son avocat, Me Emmanuel Altit a, une fois encore, plaidé le manque de motif contre le maintien de son client en détention. Si aucune décision n’a été prise à l’issue de cette audience, il est néanmoins apparu des signes avant-coureurs de la libération très prochaine de l’ancien président ivoirien. D’abord il faut souligner qu’après l’audience officielle de ce mercredi, une séance à huis clos a réuni la défense (avocat de Gbagbo), la greffe de la CPI et le juge, en charge de l’affaire. D’après certaines indiscrétions, il a été surtout question de vérifier les conditions et les garanties qu’offrent le pays d’accueil où devrait atterrir Laurent Gbagbo, une fois libéré. L’Ouganda et l’Afrique du sud, d’après nos sources, sont déjà en lice pour accueillir l’ex-chef d’Etat ivoirien, au cas où il obtiendrait sa mise en liberté provisoire. Aussi le journal ivoirien « Notre Voie » a publié dans sa parution du jour que le « Le procureur Eric Mc Donal, lui-même, a reconnu qu’on peut souhaiter la libération de Laurent Gbagbo pour la réconciliation, mais que cela ne devrait pas se faire sous la pression des politiques, mais uniquement sur la base du droit ». Cette déclaration de la partie adverse de Gbagbo montre combien de fois la volonté des chefs d’Etat africain de tourner dos à la CPI aura à peser lourd dans la balance, en ce qui concerne la décision de la juridiction internationale. C’est aussi le signe qu’on s’achemine d’une façon ou d’une autre vers une libération de Laurent Gbagbo