La Nouvelle Tribune

Djotodjia compose avec le bras droit de Bozizé

Espace membre

Pasteur Josué Binoua ; cinq mois après le coup d’Etat qui l’a conduit à la tête du pays,  c’est cet homme fort  de François Bozizé qu’a choisi Michel Djotodia pour remplacer le numéro 2 de la Séléka.

Très acerbe contre le mouvement,  Josué Binoua remplace au gouvernement Noureddine Adam considéré comme le cerveau du putsch du 24 mars 2013 qui à fait partir le patron de José Binua. Cette nomination à la tête d’un ministère aussi important que celui de l’intérieur survient une semaine après une violente intervention de la séléka dans le quartier de Boy-Rabe qui a tourné au vinaigre avec une dizaine de morts et des scènes de pillage. Ce remaniement est donc une opération de charme de Michel Djotodia à la communauté internationale qui appelle à des sanctions radicales contre son régime. François Hollande a d’ailleurs tiré sur la sonnette d’alarme en indiquant que la Centrafrique est « au bord de la somalisation »