La Nouvelle Tribune

Pour cause de grève des agents de Ahs : le trafic aérien perturbé hier à l’aéroport

Espace membre

L’aéroport international de Cotonou  est, depuis quelques jours, perturbé par des grèves cycliques. Hier encore, c’était le cas avec des agents de Aviation handling services(Ahs), une société qui s’occupe des services et des formalités au sol pour les voyageurs.

Hier, les agents de cette société, majoritairement membres du Syndicat national des travailleurs des services d’assistance aéroportuaire (Syntrasaa), ont décidé d’une cessation de travail inattendue, en représailles au licenciement abusif du Secrétaire général de leur syndicat, Noumahoukou Jean.

Conséquences de cette grève spontanée : le vol Brussells Airlines (compagnie du même pays que le Dg incrimé) a été bloqué sur le tarmac, et ses passagers ont souffert le martyr pendant près de 40 minutes avant de descendre. Il a fallu l’intervention du Commissaire et du Chef de brigade de l’aéroport avant que ces agents ne mettent fin à leur mouvement, promettant de reprendre dans les jours à venir, tant que le licenciement de leur camarade ne sera pas annulé.  

On se rappelle que, la semaine dernière, ce même syndicat avait fait une grève d’avertissement pour exiger des autorités de cette société, la satisfaction de plusieurs revendications, dont la prime de bilan. Le jeudi 07 juin dernier, le ministre des Transports et des Travaux Publics, Lambert Koty, avait rencontré le syndicat, de même que les autorités de la direction à qui il a demandé de faire diligence pour satisfaire les revendications.

Mais curieusement, non seulement elles n’ont pas été satisfaites, mais la direction a engagé contre le Sg du syndicat une procédure disciplinaire, sous prétexte qu’il a posé un acte d’indiscipline.   Traduit devant le Conseil de discipline, une mise à pied « définitive », nous a-t-on soufflé, lui est délivrée. Cette grève pourrait s’intensifier dans les jours à venir, accentuant, de ce fait, les difficultés de fonctionnement dans cet aéroport qui traine la triste réputation d’être un des plus médiocres de la sous région.