La Nouvelle Tribune

Putsch militaire en Mauritanie

Espace membre


Les réactions du Cao et de Gerddes Afrique
Suite au coup de force survenu mercredi en Mauritanie, deux organisations de la société civile se prononcent. Il s’agit du Centre afrika obota (Cao) et du Gerddes Afrique dont les communiqués sont ci-dessous publiés.
COMMUNIQUE DE PRESSE DU CENTRE AFRIKA OBOTA BENIN
Telle, une surprise désagréable, la nouvelle du putsch en Mauritanie s’est répandue comme une traînée de poudre. Nul homme épris de liberté et préoccupé par le développement de l’Afrique ne saurait rester insensible à une telle situation fâcheuse. Non ! l’Afrique n’est pas frappée de malédictions. Il se trouve qu’en Afrique, à cause de la misère morale et intellectuelle, l’aventurisme, l’irresponsabilité trouvent un terrain fertile. Sinon, comment comprendre qu’après avoir fait preuve de discernement en mettant un terme à un régime dictatorial (celui de OULD TAYA)- qui n’offrait aucune possibilité d’alternance, en organisant une transition démocratique honorable qui a permis l’adoption d’une constitution, assurant la séparation des pouvoirs,  la garantie des droits des citoyens et enfin en faisant tenir des élections reconnues  libres, transparentes et justes par la communauté internationale tout entière, les militaires mauritaniens s’illustrent, cette fois-ci, très négativement par le renversement d’un régime démocratiquement élu .
Les contradictions entre les acteurs de la classe politique mauritanienne et même le limogeage de hauts gradés de l’armée ne sauraient justifier une telle forfaiture qui relève d’un autre temps. Si le Chef de l’Etat mauritanien est coupable de quelque violation de son serment, les institutions prévues à cet effet existent pour qu’il réponde de ses actes. Personne ne doit cautionner ce coup d’Etat honteux qui donne un très mauvais exemple à tous les apprentis sorciers qui croient que la force brutale peut aider à résoudre les inextricables problèmes qui sont les nôtres en Afrique. Au contraire, seules la raison et la sérénité, qui réalisent la plénitude de la force, nous permettront de sortir de l’ornière.
Le Centre Afrika Obota, face à cette situation, élève une vive protestation, condamne cette agression contre la démocratie, invite tous les Etats africains et les démocrates du monde entier  épris de paix, de justice et de liberté à faire de même et à agir promptement pour que la légalité constitutionnelle soit rétablie en Mauritanie ;
Demande à l’Union Africaine et à l’Organisation des Nations Unies de prendre leurs responsabilités comme aux Comores, pour rétablir au plus vite les instituions républicaines en Mauritanie.
« Toute injustice où qu’elle se produise est une menace pour la justice partout ailleurs ». Cela n’arrive pas qu’aux autres…

Fait à Cotonou le 07.08.08
Le Secrétaire National
Urbain Stanislas AMEGBEDJI


COMMUNIQUE DE PRESSE DU GERDDES-AFRIQUE SUR LE COUP D’ETAT EN MAURITANIE

Le GERDDES-AFRIQUE est profondément consterné par la nouvelle du coup d’Etat en Mauritanie que rien ne peut justifier. La persistance de telles pratiques rétrogrades contre des régimes démocratiquement élus est très néfaste à la crédibilité et au développement harmonieux de nos pays.
La légalité constitutionnelle doit être rapidement rétablie en Mauritanie.

Délivré à Cotonou, le 07 Août 2008
Sadikou A. ALAO
Président Fondateur