La Nouvelle Tribune

Cameroun : les otages libérés sans versement de rançon

Espace membre

La famille française otage du groupe Boko Haram a été libérée et est rentrée en France samedi en France après deux mois de captivité.

Les condtions de leur libération n'ont pas encore été révélée, même si des deux côtés (français et camerounais) on réfute l'hypothèse d'un versement de rançon. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères a précisé que les otages avaient été libérés dans la nuit de jeudi à vendredi "dans une zone entre le Nigeria et le Cameroun". Ils ont été aussitôt transférés dans la capitale du pays, d'où ils sont partis, sains et saufs vers la France. La grande inquiétude des autorités s'orientait sur le sort des enfants de la famille, qui s'en sont bien sorti aux dires de la mère :

«Les enfants vont très bien, ils ont très bien résisté, ils n’ont pas pleuré, pas fait de cauchemars (...) Ils étaient des enfants... qui jouent avec ce qu’ils trouvent, des morceaux de bois, des boîtes de sardines vides...».

Les trois adultes et quatre enfants (Clarence, 5 ans, Maël, 8 ans, Andeol, 10 ans, et Eloi, 12 ans) avaient été enlevés pendant leurs vacances dans un parc national dans le nord du Cameroun. le 19 février dernier