La Nouvelle Tribune

Centrafrique : deux indiens tués par des soldats français

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter

Bavure, c'est le mot qui ressort de l'opération qui a coûté la vie à deux ressortissants indiens tués à Bangui ce jour par des soldats français. Vraisemblablement ces derniers ont cru à une attaque, lorsque des véhicules ont foncé tout droit vers la base installée manu militari à l'aéroport  (pour dit-on évacuer les ressortissants français de la ville en cas de dégradation de la situation).

Dans ces véhicules plusieurs ressortissants étrangers qui tentaient de fuir le centre ville. Parmi ces ressortissants, des militaires tchadiens et des civils indiens.

Lire aussi : L’histoire se répète en Centrafrique, la tradition se perpétue en Afrique

Les militaires français qui ont essuyé plusieurs tirs quelques minutes auparavant ont cru à une attaque des rebelles du Séléka et ont donc tiré en direction des véhicules tuant deux expatriés indiens et blessant plusieurs tchadiens travaillant dans la capitale centrafricaine. La France a ce soir présenté ses condoléances aux familles attristées et rappelé que l'Inde était un pays ami et un partenaire.