La Nouvelle Tribune

Messe inaugurale du Pape François : un nouveau style, des questions inattendues

Espace membre

On ne l’attendait pas. Il est venu, et surprend déjà par les thèmes et la tonalité de ses discours. Le Pape François, désigné par les cardinaux le 13 mars dernier pour présider aux destinés de l’Eglise Catholique a fait sa messe inaugurale hier. Mais au cours de sa messe inaugurale, François a surpris à deux niveaux.

Primo, au niveau de son « style », qui en réalité cadre avec l’image d’un homme « humble » qu’il donne.

En effet dans les images diffusées par certaines chaines de télévision, on voit François arrivé à la Place Saint Pierre de Rome au bord d’une Papa mobile ouverte. Cela contraste déjà avec celui de son prédécesseur qui avait lui un véhicule aux vitres blindés. François est même allé plus loin en descendant de son véhicule pour bénir un handicapé. Il a embrassé à plusieurs reprises des enfants.

François l’écocitoyen engagé

Secundo, le Pape a surpris par son homélie. François ne s’est en effet prononcé sur aucun des sujets sur lesquels on l’attendait. On l’attendait en fait sur des sujets comme le dialogue interreligieux, notamment son regard sur l’islam, les questions de société comme l’usage du préservatif ou encore la pédophilie à la base de scandale au sein de l’Eglise Catholique. Mais hier au Vatican, on a plutôt vu et étendu, un Pape engagé à mettre l’Eglise au service des Pauvres, mais aussi un défenseur de l’environnement. Son  engagement à mettre l’Eglise au service des pauvres est une réaffirmation. Car, lors de sa rencontre avec la presse il y a quelques jours, François avait affirmé qu’il voulait une « église pauvre pour  les pauvres».

L’élément nouveau, très surprenant, est que François a montré ce mardi son écocitoyenneté. Il a en effet appelé à lutter contre les « signes de destruction » et pour « le respect de la créature et de l'environnement ». On l’attendait en réalité sur toute autre question sauf celle du respect de la « créature et de l’environnement ». Allusion est faite à la destruction de l’environnement et au réchauffement climatique avec leurs conséquences sur la planète terre et ses occupants ; l’un des grands problèmes du monde actuel.  François donne le ton et montre qu’il ne sera ne pas un Pape comme les autres. Un nouveau style, des questions inattendues.