La Nouvelle Tribune

CAF : Issa Hayatou intronisé à Marrakech

Espace membre

(Anjorin Moucharafou élu au comité exécutif de la Caf) Le Bénin vient d’être honoré par l’élection du président de la Fédération béninoise de football (Fbf), Anjorin Moucharafou comme membre du comité exécutif de la Confédération africaine de football (Caf).

Le président de la Caf, Issa Hayatou, est de nouveau réélu, pour son septième mandat consécutif, par acclamation.

Après avoir passé vingt-cinq ans (25) ans à la tête de la Confédération africaine de football (Caf), Issa Hayatou, âgé de 66 ans, et seul candidat à sa succession, a été réélu par ses pairs hier à Marrakech.

Hayatou a bénéficié d’un amendement adopté le 03 septembre 2012 aux Seychelles limitant les candidatures aux membres ou ex-membres du comité exécutif de la CAF. Cet amendement stipule que « tout candidat aux élections à la présidence de la Confédération africaine de football, outre les compétences nécessaires, devra être ou avoir été membre du comité exécutif de la Caf». C’est ce qui a frappé l’ex-président de la Fédération ivoirienne de football (Fif), Jacques Anouma. Portant l’affaire devant le Tribunal arbitral du Sport (Tas), il a été débouté la semaine dernière par le Tas. «Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a rejeté l’appel déposé par Jacques Anouma contre la Confédération Africaine de Football (CAF) concernant sa candidature à la présidence de la CAF» précise la décision ; ajoutant que : «Le TAS a confirmé que le Comité Exécutif de la CAF était compétent pour refuser la candidature de Jacques Anouma, que les Statuts de la CAF adoptés en septembre 2012 faisaient foi pour l’examen de la validité des candidatures à l’élection présidentielle et que Jacques Anouma ne remplissait pas ces critères puisqu’il n’avait jamais été membre du Comité Exécutif de la CAF».

Hayatou énervé, attaque

Répondant aux multiples critiques dont il a fait objet, le président de la Caf a déclaré que : « Trop jeune avant (en 1988), trop vieux, trop autoritaire et même dictateur. Et j’oubliais : malade ! C’est trop pour un seul homme. […] A titre personnel, j’accepte les critiques. De toutes les façons, on ne me demande pas mon avis. Même s’il n’est jamais agréable d’être la cible des journalistes ou des prétendus journalistes qui ne connaissent ni la CAF, ni son fonctionnement, ni ses règles. ». Il a par ailleurs affirmé : « Que me manque-t-il pour être heureux ? s’est-il interrogé. Qu’une de nos équipes remporte la Coupe du monde. Il ne me reste plus beaucoup de temps. Ce sera en 2014, car en 2018 je ne serai plus président ».

Les principaux défis de Issa Hayatou sont la promotion du football» et le combat contre «les mauvaises mentalités», notamment celles qui ciblent la CAF dès qu’un arbitre est défaillant.

Anjorin Moucharafou élu au comité exécutif de la Caf

Le président de la Fédération béninoise de football (Fbf), Anjorin Moucharafou, a été élu hier, lors de la 35ème assemblée générale ordinaire de la Confédération africaine de football (Caf), membre du Comité exécutif de l’institution faîtière du football africain. Il était face à un Nigérian. Au premier tour, il a obtenu vingt cinq (25) voix contre dix neuf (19) et au second tour, il a pu s’en sortir par trente cinq (35) voix contre dix neuf (19) pour son challenger.

C’est donc un honneur pour le Bénin de voir un de ses fils dans cette importante institution de gestion du football africain. Il faut signaler que le président de la Fbf n’est pas à son premier essai. Il a avait échoué à cette même étape il y a quelques années.