La Nouvelle Tribune

Mali : scission du groupe Ansar Dine

Espace membre

Le groupe Ansar Dine tel qu'il était il ya de celà quelques mois n'est plus. En effet, une partie des islamistes originaires de la région de Kidal ont quitté Ansar Dine, ne se sentant plus en phase avec la direction. 

Le groupe désormais considéré comme terroriste créé par le touareg malien Iyad Ag Ghali, ancien rebelle touareg n'est plus aussi solide qu'avant l'intervention franco-malienne. Parmi les dissidents, également, Mohamed Ag Arib, l’ancien porte-parole d’Ansar Dine. Il a notamment représenté le groupe lors des discussions de Ouagadougou avec l'auto-nommé médiateur, Blaise Compaoré.

Ces dissidents ont décidé de créer un autre groupe: MIA, le Mouvement islamique de l’Azawad qui se dit prêt à négocier avec le gouvernement malien par peur de représailles. Dans un communiqué qu’ils ont rendu public, les dissidents affirment non seulement se démarquer d’Ansar Dine et du terrorisme, mais ils s’engagent également à les combattre. C’est une première. 

Pour l'heure aucune annonce officielle de la part du gouvernement malien. Est-ce une réelle volonté de dialogue ou une tactique du groupe pour tromper les autorités maliennes? On ne saurait le certifier pour l'heure. Toujours est-il que la résolution de la crise, après la mise hors d'état de nuire des islamistes étrangers passe aussi par la négociation avec les groupes maliens, qu'il s'agisse du mnla ou des autres groupes qui pourraient faire repentance. Toutefois, la repentance n'exclurait pas la sanction juridique.