La Nouvelle Tribune

Congo: le M23 accuse Kinshasa de vouloir relancer la guerre

Espace membre

Kigali: Le M23 (Mouvement du 23 mars) accuse le gouvernement de la RDC de recruter des rebelles rwandais des FDLR et de réarmer son armée sur différents fronts pour attaquer ses différentes positions.

«Partout dans les espaces où ces forces négatives cohabitent avec l’armée gouvernementale, une véritable chasse à l’homme est lancée contre des personnes sans défense sous le fallacieux prétexte qu’elles collaboreraient avec notre Mouvement », indique le M23 dans un communiqué.
«Les victimes sont curieusement sélectionnées parmi certaines communautés ethniques de la province, notamment les Shi, Hutu et les Tutsi, dont sont supposés issus la plupart des cadres et autres membres de la direction politique et militaire du Mouvement du 23 Mars », ajoute-t-il. 

Le gouvernement congolais et les rebelles du M23 ont suspendu leurs discussions à Kampala ce mercredi 19 décembre quelques heures après le début de la séance. Les deux parties ne se sont pas accordées au sujet de la signature du cessez-le-feu. 

Pour le M23, le dispositif militaire mis en place par le gouvernement assorti de l’opposition à la signature d’un accord de cessez-le-feu corroborent les informations qui circulent sur la relance imminente des offensives gouvernementales.
Le  M23 s’est emparé de la ville de Goma, le 20 novembre, avant de se retirer en échange de négociations avec Kinshasa.