La Nouvelle Tribune

Burkina Faso: les prochaines élections municipales et législatives seront surveillées par satellite

Espace membre

Afin d’empêcher la fraude dans les résultats des prochaines élections municipales et législatives du 2 décembre 2012 au Burkina Faso, le gouvernement a sollicité l’appui technique de Newtec, un fournisseur d’équipement satellite.

La société a doté la Commission électorale nationale indépendante (CENI) d’un système Vsat et de modem IP, reliés au réseau haut débit de SES, l’opérateur privé de satellites de télécommunications. Ces équipements permettront une connectivité Internet permanente entre les 45 bureaux des circonscriptions électorales, bases de gestion des 14 698 bureaux de vote disséminés dans le pays.

Pour Serge Van Herck, le président directeur général de Newtec, « le satellite est la technologie de communication la plus abordable avec une couverture sans faille de l'ensemble du pays (…) Il sera également disponible pour les activités menées par le gouvernement à travers le pays après les élections ».

Grâce au satellite, les résultats électoraux seront surveillés, compilés et transmis fidèlement des différents bureaux de vote à la CENI par visioconférence. Selon l’opérateur, le processus électoral sera plus sûr, plus rapide et plus efficace.