La Nouvelle Tribune

Bachar Al-Assad: vivre et mourir en Syrie

Espace membre

Dans une interview à la télévision russe "Russia Today" le président syrien Bachar Al-Assad a réaffirmé son refus de quitter la Syrie: Je ne suis pas une marionnette (...) Je suis syrien et je dois donc vivre et mourir en Syrie.

Depuis quelques mois, plusieurs pays dont certains pays arabes et la Turquie, appellent le président syrien à cesser la répression et à laisser le pouvoir afin de démocratiser le pays. Refus catégorique de ce dernier qui estime que sa tâche principale est de lutter contre les terroristes dissimulés dans les rangs des insurgés.

Il a tout au long de son intervention insisté sur sa volonté de ne pas renoncer, fort du soutien de la Chine et de la Russie, qui ont à plusieurs reprises bloqué les décisions au niveau du conseil de sécurité de l'ONU. Quant à une éventuelle intervention occidentale, Assad a averti des conséquences néfastes d'une telle action, en prédisant que cela serait néfaste pour le moyen orient et même au delà, de l'océan atlantique à l'océan pacifique: 

"je pense que le coût d'une invasion étrangère, si elle arrive, sera plus grand que le monde entier ne peut le supporter. Cela aura un effet domino qui affectera le monde de l'atlantique au pacifique. (...) Je ne crois pas que les occidentaux vont dans ce sens, mais s'ils le font, personne ne peut prévoir ce qui se passera après..."