La Nouvelle Tribune

Le nord Mali commence à attirer des combattants jihadistes

Espace membre

Tombouctou - Des dizaines de combattants de Dieu seraient arrivés ces derniers temps au nord du Mali sous contrôle des mouvements islamistes depuis plus de sept mois. Ces combattants viennent de tous les pays musulmans, particulièrement le Soudan et le territoire sous contrôle du Polisario.

Une affluence provoquée par le spectre d’une intervention militaire étrangère pour chasser les Islamistes qui occupent l’Azawad et qui y appliquent la Chari’a.

La semaine dernière, la capitale malienne avait abrité une importante réunion internationale à laquelle avaient pris part des représentants des Nations Unies, de l’Union européenne, de l’Union africaine, de la CEDEAO et des pays voisins tel que l’Algérie et la Mauritanie.

L’afflux des combattants jihadistes vers l’Azawad sonne comme une réponse à la solidarité internationale avec le gouvernement malien et son soutien pour conquérir ses régions occupées. 

"Dans la région de Tombouctou (nord-ouest) et de Gao (nord-est), des centaines de jihadistes, essentiellement de nationalité soudanaise et d'origine sahraouie, sont venus en renfort pour faire face à une attaque des forces maliennes et ses alliés", a déclaré une source sécuritaire malienne.

Des habitants des villes sous occupation des mouvements islamistes précisent que "plus de 150 islamistes soudanais sont arrivés en 48 heures" dans la ville. "Ils sont armés et ont expliqué qu'ils sont venus aider leurs frères musulmans contre les mécréants".

La situation au nord Mali rappelle, un tout petit peu, le scénario afghan et iraquien où des milliers de combattants islamistes se sont rués vers ces pays pour s’affronter aux ‘’impies’’ occidentaux.